Language switcher

Vous êtes ici

Document de travail n°36 : Les stratégies «stop-loss» : théorie et application au Contrat Notionnel du Matif (En français et en anglais)

Résumé

Pour expliquer l'existence de règles de «stop-loss» dans les institutions financières, nous développons un modèle principal-agent, où une firme d'investissement (le principal) doit faire appel à l'expertise d'un opérateur (l'agent) pour investir dans un actif risqué et sophistiqué (par exemple, un contrat à terme). Quand l'opérateur a une «responsabilité limitée», nous montrons que la firme d'investissement peut accroître ses gains en s'engageant à mettre en place des règles de «stop-loss», c'est-à-dire a liquider la position de l'opérateur quand ses résultats sont mauvais. En utilisant des données journalières sur les positions individuelles sur le Contrat Notionnel du Matif, nous trouvons certains éléments en faveur d'une des conclusions testables du modèle, à savoir que les positions sont plus souvent liquidées lorsque les pertes sont importantes. Il ressort de l'analyse empirique que plus de 20 % des comptes utilisent des stratégies de ce type.

Bernard Bensaid et Olivier De Bandt
Juin 1996

Classification JEL : G20, G24

Mots-clés : Stratégies, stop-loss, information asymétrique, MATIF

Télécharger la version PDF du document

publication
Document de travail n°36 : Les stratégies «stop-loss» : théorie et application au Contrat Notionnel du Matif (En français et en anglais)
  • Publié le 01/06/1996
  • FR
  • PDF (646.68 Ko)
Télécharger (FR)

Mis à jour le : 05/10/2017 14:27