Language switcher

Vous êtes ici

Document de travail n°51 : L'inflation sous-jacente à partir d'une approche structurelle des VAR : Une application à la France, l'Allemagne et au Royaume-Uni

Résumé

De nombreuses banques centrales intègrent des objectifs d'inflation, de manière directe ou indirecte. Dans tous les cas ces dernières ont intérêt à disposer d'une mesure précise de l'inflation structurelle, c'est-à-dire corrigée de l'influence du cycle économique. Cette composante de l'inflation, encore appelée inflation sous-jacente, est obtenue dans ce travail à partir d'un VAR structurel. De nombreux économistes s'accordent sur la neutralité à long terme de l'inflation sur la production. L'imposition d'une telle contrainte dans un VAR structurel, incluant l'inflation observée et la production industrielle, permet de séparer la composante sous-jacente de la composante cyclique de l'inflation. L'inflation sous-jacente est déduite en annulant la composante cyclique imputable aux chocs survenus sur la production. La méthode d'identification est celle proposée par Blanchard et Quah (1989). Quah et Vahey (1995) l'utilisent pour calculer l'inflation sous-jacente au Royaume-uni ; nous reprenons cette démarche et l'appliquons à la France, l'Allemagne et au Royaume-Uni. En outre, nous vérifions le caractère procyclique de l'inflation de court terme pour les différents pays et observons que l'inflation serait, depuis 1993, plus proche en Allemagne de son niveau sous-jacent que chez ses partenaires. De plus fortes rigidités nominales en Allemagne expliqueraient cette différence.

Pascal Jacquinot
Janvier 1998

Mots-clés : Inflation sous-jacente, VAR structurel

Télécharger la version PDF du document

publication
Document de travail n°51 : L'inflation sous-jacente à partir d'une approche structurelle des VAR : Une application à la France, l'Allemagne et au Royaume-Uni
  • Publié le 01/01/1998
  • FR
  • PDF (384.09 Ko)
Télécharger (FR)

Mis à jour le : 17/11/2016 11:44