Document de travail n°779 : Communication de la Fed en matière de stabilité financière et décisions de politique monétaire

Ce document de travail étudie le contenu informationnel des discours publics des membres du FOMC en mettant l'accent sur la stabilité financière, pour la période de 1997 à 2018. Nous documentons le fait que les présidents des banques régionales de la Réserve fédérale ont communiqué davantage que les membres du Conseil des gouverneurs pendant et après la crise financière, et que les sujets de leurs discours ont été plus variés. Nos indicateurs de sujets liés à la stabilité financière construits à partir des discours montrent que, lorsqu'ils sont ajoutés à une règle de Taylor, une plus grande intensité de discours sur ces sujets est liée à une politique monétaire plus accommodante. Ce résultat est dû aux informations contenues dans les discours des présidents de la Fed, non à celles contenues dans les discours des membres du Conseil des gouverneurs. Nous discutons de plusieurs canaux qui peuvent rationaliser ce résultat.

L'objectif de ce document est d'évaluer si les discours prononcés par les membres du Federal Open Market Committee (FOMC) révèlent des informations sur leurs préoccupations en matière de stabilité financière et si ces préoccupations sont systématiquement liées aux décisions de politique monétaire de la Fed. L'avantage d'analyser les discours publics est qu'ils constituent une forme de communication flexible et moins standardisée et, dans une certaine mesure, qu'ils reflètent les débats et les opinions qui ont été exprimés lors des réunions du FOMC et qui, par conséquent, ont orienté les décisions de politique monétaire (Bernanke, 2015).

Pour extraire des informations des discours, nous utilisons des techniques d'analyse textuelle (affinées avec les nos connaissances d’experts) pour calculer deux indicateurs basés sur les discours. Tout d'abord, nous classons chaque discours en différents sujets économiques et financiers et nous calculons ensuite ce que nous appelons la proportion d’un sujet : la part d'un discours consacrée à un sujet spécifique. Ensuite, nous calculons un indicateur de sentiment, qui représente le ton négatif exprimé à l'égard d'un sujet. Notre ensemble de données sur les discours se compose des discours accessibles au public prononcés par le président de la Federal Reserve (chair), les membres du Board of Governors (governors) et les présidents des 12 Federal Reserve Banks (FRB presidents), qui constituent le FOMC.

Nous examinons trois dimensions du thème de la stabilité financière : i) la stabilité financière, dimension relative à la communication sur les comportements de prise de risque excessive ou les vulnérabilités sur les marchés financiers, ii) les conditions financières, dimension relative à la communication sur les développements financiers et bancaires (ici nous considérons également le logement comme un thème connexe mais distinct) et iii) la supervision et la réglementation, dimension relative à la communication sur les efforts de supervision et de réglementation pris par la banque centrale, seule ou en coopération avec d'autres agences, pour atténuer les risques et les conséquences des instabilités financières. À cet égard, nous fournissons une vision large et multidimensionnelle de la façon dont les considérations de stabilité financière sont communiquées et traitées par la Réserve fédérale. Nous appelons ces trois sujets (y compris le logement) les sujets liés à la stabilité financière ou sujets financiers.

En examinant la période de 1997 à 2018, nous constatons que les présidents des FRB se sont davantage exprimés que les gouverneurs pendant et après la crise financière, et que les thèmes de leurs discours varient davantage. Les présidents parlent principalement d'économie et de politique monétaire. Ce n'est que pendant la crise qu'ils ont augmenté leur temps de parole sur le thème liés à la stabilité financière. En revanche, les gouverneurs ont des proportions élevées et stables dans ces sujets. Ces différences reflètent probablement leur différents rôles institutionnels et différentes responsabilités.

Lorsqu'on les ajoute dans une règle de Taylor standard pour la période précédant la crise financière, nos indicateurs de discours sur les sujets financiers montrent qu'une proportion de discours plus élevée sur ces sujets est liée à une politique monétaire plus accommodante. Une exception concerne la communication sur le logement, un temps de parole plus élevé sur ce sujet étant associé à une politique monétaire plus restrictive. Nous évaluons en outre l’importance du rôle institutionnel de l'orateur et constatons que nos résultats sont entièrement déterminés par les discours des présidents des FRB. Même si ces derniers sont souvent critiqués pour leur cacophonie par la presse financière et les acteurs du marché, notre analyse suggère que leurs remarques publiques contiennent des informations pertinentes.

Dans l'ensemble, ces résultats suggèrent qu'une communication institutionnalisée et fréquente qui transmet les évaluations du FOMC sur les vulnérabilités financières et leurs implications potentielles pour la politique monétaire pourrait être bénéfique pour rendre la fonction de réaction de la Réserve fédérale plus transparente.

Télécharger la version PDF du document

publication
Document de travail n°779 : Communication de la Fed en matière de stabilité financière et décisions de politique monétaire
  • Publié le 07/09/2020
  • 48 page(s)
  • EN
  • PDF (3.59 Mo)
Télécharger (EN)

Mis à jour le : 07/09/2020 15:13