Le Bulletin de la Banque de France n°222 : Article 2 La durée d’utilisation des équipements continue de progresser en 2018 – Résultats de l’enquête menée par la Banque de France

En 2018, la durée d’utilisation des équipements (DUE) a augmenté de 1,9 %, une hausse inférieure à celle de 2017 (+ 3,7 %), mais comparable à celle de 2016 (+ 1,6 %).

Cette progression modérée de la DUE met en évidence les contraintes auxquelles font face les entreprises pour accroître leur activité. Ainsi, plus de 50 % des entreprises déclarent être confrontées à des obstacles à l’allongement de la DUE, le premier d’entre eux restant le manque de main-d’œuvre qualifiée.

Enfin, le recours au digital et à la robotisation, objet de questions spécifiques en 2018, apparaît très différencié selon les entreprises. La quasi-totalité d’entre elles déclare disposer d’une connexion internet. En revanche, le type de connexion, l’emploi de personnel spécialisé, l’utilisation des services de stockage (cloud), l’analyse des données (big data) ou encore le recours à des robots varient considérablement selon la taille des entreprises et leur secteur d’activité.

visuel bulletin de la Banque de France n°222 article 2

1 La durée d’utilisation des équipements progresse en 2018, malgré un léger ralentissement

L’enquête de la Banque de France sur la durée d’utilisation des équipements (DUE) apporte des informations sur les ajustements effectués par les entreprises pour répondre rapidement à l’évolution de la demande sans pour autant faire appel à de nouveaux investissements. En effet, face à une hausse ou une baisse inopinée de la demande, les entreprises s’ajustent, dans un premier temps, via le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) et la DUE, puis adaptent dans un second temps la quantité de travail et de capital – cf. notamment l’étude de Cette, Lecat et Jiddou (2016), qui s’appuie sur ces données d’enquête.
 

La DUE augmente en phase avec l’activité industrielle

Entre 2017 et 2018, la DUE a progressé de 1,9 % en moyenne − un rythme moins soutenu que celui observé entre 2016 et 2017 (+ 3,7 %). Cette évolution s’inscrit dans un contexte de ralentissement de la croissance : selon l’Insee, le PIB a augmenté de 1,5 % sur l’année 2018, après une hausse de 2,3 % en 2017.

L’évolution de la DUE est étroitement liée à celle de l’activité industrielle. En 2018, la production manufacturière est moins dynamique qu’en 2017. Cette évolution de l’activité productive, et donc de la DUE, s’est également accompagnée d’une très légère baisse du TUC sur la période (cf. graphique 1 et tableau 1).

Si la DUE augmente dans les mêmes proportions qu’en 2017 au sein des petites et moyennes entreprises, elle enregistre en revanche un fort ralentissement dans les grandes entreprises, progressant de 0,6 % seulement en 2018, contre une hausse de 4,2 % en 2017.

La variation de la DUE est également très contrastée d’un secteur à l’autre sur ces deux années. Alors qu’une nette progression distingue le secteur des denrées alimentaires, des boissons et des produits à base de tabac (de – 0,5 % à + 0,5 %) et celui des équipements électriques, électroniques, informatiques et des machines (de + 4,4 % à + 5,0 %), une baisse prononcée caractérise à l’inverse le secteur des matériels de transport (de + 8,0 % à + 0,6 %) et, dans une moindre mesure, celui des autres produits industriels (de + 3,3 % à + 1,7 %) – cf. tableau 1 et graphiques 2a et 2b.

Sur l’année 2019, les entreprises prévoient un nouvel allongement de la DUE, de + 4,0 %, une projection partagée…
 

Télécharger la version PDF du document

publication
Le Bulletin de la Banque de France n°222 : La durée d’utilisation des équipements continue de progresser en 2018 – Résultats de l’enquête menée par la Banque de France
  • Publié le 29/04/2019
  • 12 page(s)
  • FR
  • PDF (356.39 Ko)
Télécharger (FR)

Mis à jour le : 29/04/2019 10:06