Language switcher

Document de travail n°675 : Le temps (réel), c’est de l’argent

À l’âge du trading haute fréquence sur les marchés financiers et de la mise en place de services de paiements instantanés dans le commerce de détail, on peut trouver étrange que l’échéance la plus courte négociée sur le marché monétaire soit le jour le jour. Cette situation est le reflet de politiques menées par les banques centrales qui fournissent gratuitement la liquidité intrajournalière au système bancaire. De telles politiques sont difficiles à fonder en théorie et comportent des limites auxquelles les banques centrales pourraient remédier en conduisant des politiques monétaires en temps réel. Christian Pfister détaille comment, à la suite de cette décision, les banques centrales pourraient adapter certaines caractéristiques de leur cadre opérationnel de politique monétaire et de leurs systèmes de règlement brut en temps réel. En tout état de cause, les avantages potentiels d’un tel choix devraient être soigneusement pesés contre ses coûts pour les banques centrales, les intermédiaires financiers et la société.

Télécharger la version PDF du document

publication
Document de travail n°675 : Le temps (réel), c’est de l’argent
  • Publié le 12/04/2018
  • EN
  • PDF (201.96 Ko)
Télécharger (EN)

Mis à jour le : 12/04/2018 08:12