Rue de la Banque n°37 : L’impact des prix importés sur l’inflation en zone euro

La faiblesse de l’inflation en zone euro, mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH), est analysée entre 2013 et le troisième trimestre 2016, avant sa remontée liée notamment au renchérissement de l’énergie. Deux facteurs majeurs, repérés dans Rue de la Banque n° 6, ont continué jusqu’à fin 2015 à contribuer de façon similaire à cette faiblesse : l’inflation importée et l’écart entre productions réalisée et potentielle. Depuis, la moindre inflation importée a davantage pesé sur l’IPCH alors que la pression à la baisse de l’écart de production s’est atténuée avec la reprise de l’activité. Par ailleurs, la transmission à l’IPCH des prix à l’importation des biens de consommation manufacturés étant presque totale après six trimestres, ces prix expliquent une bonne part de cette faiblesse de 2013-2015 et de la reprise ultérieure de la partie « biens manufacturés » de l’IPCH.

Télécharger la version PDF du document

publication
Rue de la Banque n°37 : L’impact des prix importés sur l’inflation en zone euro
  • Publié le 23/01/2017
  • 5 page(s)
  • FR
  • PDF (677.66 Ko)
Télécharger (FR)

Mis à jour le : 04/05/2017 09:20