Language switcher

Rue de la Banque n°57 : Les effets de la concurrence des importations chinoises sur la structure locale de l’emploi et des salaires en France

Comment la concurrence des importations chinoises a-t-elle affecté le marché du travail en France ? Cet article contribue à répondre à cette question en exploitant les variations de l’exposition au choc de concurrence chinois entre zones d’emploi. Les résultats suggèrent qu’environ 13 % du déclin de l’emploi manufacturier en France de 2001 à 2007 serait imputable à la concurrence chinoise. L’effet négatif sur les salaires horaires est uniforme le long de la distribution dans le secteur manufacturier et concentré dans le milieu de la distribution dans les autres secteurs. Les salaires les plus bas sont peu affectés, probablement en raison du plancher que représente le Smic. Les effets estimés n’impliquent pas pour autant que le commerce avec la Chine n’a pas été globalement bénéfique. Une évaluation en matière de bien être nécessiterait en particulier de mesurer les gains capturés par les consommateurs et les firmes utilisatrices de biens intermédiaires importés – dont les gains de productivité bénéficient finalement aux consommateurs.

L’émergence de la Chine comme puissance industrielle et commerciale

L’impact de la concurrence accrue des importations des pays à bas salaires sur l’emploi dans le secteur manufacturier et sur les inégalités salariales fait l’objet de vifs débats au sein des pays développés. Parmi les pays émergents, la Chine est un acteur clé. En une décennie (1998-2008), sa part dans les exportations mondiales est passée de 3,3 % à 9,5 %. Le graphique 1 montre les importations et la balance commerciale de la France vis-à-vis de la Chine et d’un ensemble de pays à bas coûts. La spécificité des relations commerciales entre la France et la Chine résulte non seulement du fort taux de croissance des exportations chinoises à destination de la France (cf. graphique 1a) mais encore du fort déficit de la balance commerciale française (cf. graphique 1b).

Estimer les effets locaux d’un choc global

Ce Rue de la Banque, issu de Malgouyres (2016), vise à estimer l’effet de l’augmentation massive de la concurrence exercée par les importations chinoises sur la structure locale de l’emploi et sur les inégalités salariales dans les zones d’emploi françaises. Il suit la même stratégie empirique que celle d’Autor et al. (2013) mais mobilise la richesse des données françaises afin de mesurer l’impact de ce choc, non seulement sur le nombre d’emplois et le salaire moyen, mais également sur la distribution locale des salaires et le type d’emploi affecté.

Télécharger la version PDF du document

publication
Rue de la Banque n°57 : Les effets de la concurrence des importations chinoises sur la structure locale de l’emploi et des salaires en France
  • Publié le 26/02/2018
  • FR
  • PDF (1.24 Mo)
Télécharger (FR)

Mis à jour le : 26/02/2018 16:14